Copil d'animation du 24 mai 2016 à Nérac

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Copil d'animation du 24 mai 2016 à Nérac

Message  Admin le Lun 21 Nov - 15:45

COMPTE-RENDU DU COMITE DE PILOTAGE D’ANIMATION
du site Natura 2000 « les caves de Nérac »
n°FR7200800
Mardi 24 mai 2016 à 10 h à la Mairie de Nérac

Etaient présents :
Sylvie LEMOZY – DDT 47 – chargée de mission Natura 2000
Alexandre DUMAITRE – DREAL Aquitaine - chargée de mission Natura 2000
Marie-Laure FORNARO – Conseil Départemental 47
Nicolas LACOMBE – Maire de Nérac
Marylène PAILLARES - Mairie
Sébastien CARION – Mairie de Nérac
Mr LANGLET – Locataire de la Maison Laubenheimer
Jérôme AUPLAT – ONCFS 47
Marine FONT – Syndicat mixte du pays d’Albret – Animatrice du site Natura 2000 la Gélise
Laurent JOUBERT – SEPANLOG - Animateur du site Natura 2000 les caves de Nérac
Excusés :
Serge BOUSQUET-CASSAGNE – Chambre Agriculture
Valérie CHAUVEAU - Chambre Agriculture

Ordre du jour :
Suivi scientifique
Bilan de l’animation
Perspectives d’animation

Introduction
Mme Lemozy rappelle les bases de la directive européenne « Habitats – Faune – Flore sauvages » dont l’objectif principal est de réduire la perte de la biodiversité en Europe.
Le document d’objectif élaboré par la SEPANLOG a été validé le 26/04/2011. Pas de collectivité porteuse sur ce site, l’état a donc assuré l’animation :
- le 1er cycle d’animation s’est déroulé du 18/10/2012 au 17/10/2013,
- le 2ème cycle d’animation couplé avec celui de l’Ourbise se déroulera du 24/04/2015 au 23/04/2018.
L’état suite à une mise en concurrence, a désigné la SEPANLOG pour cette période selon un cahier des charges qui comprend notamment :
la signature de contrats Natura 2000, notamment celui prévoyant la fermeture de la cave,
l’impression de posters de chiroptères des caves de Nérac,
la réalisation de plaquettes d’information tout public,
le suivi des chiroptères.
Suivi scientifique
Laurent Joubert, animateur du site, présente l’ensemble des résultats des différents comptages mensuels et les classe en trois catégories :
l’hivernation
le transit,
la reproduction et l’estivation.
Du mois de novembre au mois de février, on constate une augmentation très nette du nombre de grands rhinolophes, puisqu’on a pu en décompter jusqu’à 400. L’ensemble des espèces présentes continuent d’occuper exactement les mêmes espaces, années après années.
Du mois de mars à mi-mai en période de transit, la colonie de grands murins s’installe dans ses quartiers de mise bas. Le 22 avril, 468 femelles étaient déjà installées dans les soupiraux. Les grands rhinolophes migrent dans les caves de l’habitation, on compte entre 250 et 320 individus. C’est également à cette époque qu’une colonie de 52 Minioptères de Schreibers transitent dans les caves, avant de regagner leur site d’estivation ou de mise bas.
De fin mai à juillet, les caves ne sont plus du tout visitées afin de ne pas déranger les femelles de Grands murins qui mettent bas et élèvent leurs nouveau-nés. Les inventaires de fin juillet 2015 font apparaître la présence de 738 individus répartis en trois essaims distincts avec 318 immatures (la couleur grise des jeunes tranche de celle des femelles, beaucoup plus rousses).
L’animateur interrogé sur la mise bas explique que les femelles se regroupent. La mise bas peut se faire à l’envers. Le petit s’accroche et remonte sur sa mère de façon innée et reste totalement lié pendant trois jours, ce qui interdira aux femelles toutes sorties. Passés ces trois jours, le jeune va pouvoir s’accrocher au plafond du soupirail. Dès lors, les femelles vont déléguer à un petit nombre d’entre elles la surveillance des jeunes une partie de la nuit pendant que la majorité ira s’alimenter.
L’animateur présente le suivi des chiroptères qui fréquentent le parc Laubenheimer et l’utilisation de la batbox (D1000) qui rend audible les ultra-sons qu’émettent les chiroptères pour se déplacer, s’alimenter ou communiquer. Un suivi de la fréquentation du site par d’autres espèces de chiroptères complète les données recueillies.
Il aborde enfin le « swarming » (parades et accouplements) qui se déroule dans une salle des caves, alors que généralement ce comportement se situe à l’extérieur des gîtes. Ces parades ont commencé dès la mi-septembre et se sont terminées fin octobre.


Bilan de l’animation

Le contrat Natura 2000 relatif à l’enceinte de protection
Les mesures contractuelles du DOCOB ont permis la signature d’un contrat Natura 2000 d’un montant de 10290.50€ (entre le propriétaire et le Préfet) permettant d’assurer la protection des caves, en installant :
un dispositif de protection des caves pour assurer la tranquillité des chiroptères et leur faciliter l’accès à l’extérieur : 8070.00€ TTC
un panneau d’information : 1062.60€ TTC
une haie paysagère anti-franchissement : 1157.90€ TTC
Le contractant étant une collectivité, le financement s’élève à 80 % par l’État et à 20 % par le propriétaire (mairie de Nérac). Soit un montant respectivement de 8232.40€ et de 2058.10€
Sébastien Carion développe les étapes des travaux et notamment le problème de l’entreprise (M.Lucien NICLI à Brush). Il a pris du retard sur le commencement des travaux puis, après avoir posé 30 m de clôture, a abandonné le chantier.
M. le Maire informe son intention de retirer le marché à ce prestataire s’il ne se manifeste pas rapidement. Toutefois, il fait savoir que le matériel nécessaire à la clôture est stocké dans les locaux techniques de la municipalité. Il pourrait donc envisager, pour terminer le chantier, d’impliquer les services techniques de la ville, ou l’association d’insertion « AGIR » ou encore le lycée technique de Nérac.

Les posters
Laurent Joubert présente les pro-formats des 3 posters prévus dans le cadre de l’animation du site. Ils seront tirés en 500 exemplaires chacun. Le tirage aura lieu dans les prochains jours à Villeneuve-sur-Lot. Ils seront ensuite distribués aux différents acteurs et financeurs. Les membres du COPIL valident ce travail.


Perspectives d’animation

Nettoyage de certaines salles
Il pourrait être envisagé de nettoyer une partie des caves car bon nombre de déchets anciens jonchent le sol. Ces travaux ne pourront être réalisés qu’en hiver et uniquement dans les salles où les chiroptères ne sont pas présents.

Fermeture d’une entrée sur la partie privative
Laurent Joubert propose que la grande entrée artificielle, se situant dans la partie privative, soit obturée (après vérification que les individus empruntent bien la sortie principale et « naturelle » du site) pour :
- limiter les différences de températures,
- assurer une obscurité totale à l’ensemble du site.
Cet aménagement permettrait de retrouver l’état initial du site, tel qu’il fonctionnait en 1996 lors de la découverte de la colonie.
Mme Lemozy informe que ce projet pourra faire l’objet d’un contrat Natura 2000 avec le propriétaire privé, financé à 100 % par l’État et l’Europe.

Filmer la colonie de chiroptères
Depuis plusieurs années, la SEPANLOG souhaiterait installer des caméras infrarouges afin de mieux comprendre le processus de la reproduction du Grand murin. Cela permettrait de diffuser des images en instantané, d’avril à octobre, lors d’animations diverses (auprès d’établissements scolaires, office de tourisme, municipalité…). Le coût d’achat (10000 à 35000€) varie selon le type de caméra. Il sera aussi possible de constituer une banque d’images et même de monter un film sur le comportement de ce mammifère, en période de mise bas. Ce dossier pourrait être présenté au Conseil Régional par Maryse Combres pour une demande de financement.

Information dans les lycées et collèges de Nérac
Le parc Laubenheimer est un lieu hautement fréquenté le mercredi, par les lycéens et collégiens de la ville. Devant les intrusions et dégradations des grilles de protection, la mairie a demandé à la police municipale d’intensifier les patrouilles le mercredi. Il est aussi nécessaire de sensibiliser ce jeune public à la fragilité de l’espèce et de l’informer des suites judiciaires encourues en cas de violation du site. Jérôme Auplat propose l’appui de l’ONCFS et des inspecteurs de l’environnement du département pour cette mission.
Jérôme Auplat s’interroge au sujet du panneau d’information (prévu dans le contrat) qui doit être installé prochainement sur les grilles de protection du site. Il doit informer clairement de la présence d’espèces protégées sur le site et des risques de sanctions encourus en y pénétrant. Sans cette indication, l’ONCFS ne peut relever l’infraction. Le texte sera écrit en collaboration avec les agents de la police de l’environnement.


La sécurité à l’intérieur des caves
Laurent Joubert aborde le problème de la sécurité dans la partie la plus profonde des caves et rappelle qu’il serait important de condamner le puits dont la profondeur de 17 m peut constituer un grave danger.

Le Formulaire Standard de Données
Alexandre DUMAITRE souligne l’intérêt de porter au FSD, Formulaire Standard de Données qui est la « carte d’identité du site », la présence du Minioptère de Schreibers afin que la commission européenne en soit informée. Une mise à jour devra être effectuée.

La séance est clôturée à 11h30.

Admin
Admin

Messages : 64
Date d'inscription : 22/07/2010

Voir le profil de l'utilisateur http://natura2000-47.1fr1.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum